Le Héraut Du Royaume De Jéhovah
Le Héraut Du Royaume De Jéhovah
Que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Ceci est le site officiel de
L'association International Les Témoins de Jéhovah

Thèmes Archives

 
LA FAMILLE BÉNIE DE DIEU
 
Le caractère sacré de la famille humaine est violé, méprisé et raillé comme jamais auparavant. Les parents commettent des manquements envers leurs enfants. Les enfants désobéissent à leurs parents. Les relations conjugales sont peu solides. Les familles sont déchirées par des séparation et des divorces. Le résultat en est que l'espérance de paix et de sécurité est anéantie et que l'heureuse condition consistant en l'amour, la joie et la prospérité est brisée. Les chagrins, les déceptions et le découragement assombrissent actuellement bien des foyers.Vu ces teribles conditions nous faisons bien d'examiner le sort béni de la grande et heureuse famille de Dieu dirigée par Jéhovah lui-même, qui en est le Chef et le Père. Bien qu'étant assaillie de tous côtés par l'ennemi, la famille bénie du Seigneur se serre les coudes dans les liens parfaits de la paix et de l'unité.

Dans l'univers entier il n'y eut jamais, ni dans les millénaires écoules, ni dans les âges sans fin à venir, quelqu'un qui pût se comparer au Père céleste. Lui seul s'appelle Jéhovah. C'est un Dieu qui a des desseins déterminés. D'éternité en éternité, sans commencement ni fin, telle est la grande Cause première, c'est-à-dire le Créateur du ciel et de la terre et de tout ce qu'ils contiennent, tant les choses visibles qu'invisibles, animées er inanimées. La vie de ses enfants, en effet, dépend de cette source de vie. Ils sont l'argile; il est le potier. Sa gloire et sa majesté sont incommensurables ; ses qualités sont suprêmement parfaites ; toute sa personnalité est pleine de grâce. Sa sagesse ne peut être surpassée, sa justice est sans pareille, son amour infini, sa puissance illimitée. Eu égard à de telles qualités, quel père humain pourrait être comparé à Jéhovah ? – Ex. 3 :14, 15 ; Ps. 90 :2; Es. 40 :12-18, 21-26 ; Ps. 36 :10 ; Rom. 9 :21 ; Deut. 32 :4.

Malgré sa position élevée le Père céleste est cependant très près de ses enfants. Il entend le plus faible cri de ses petits. Ses oreilles sont constamment ouvertes aux prières et aux demandes de ceux qui, avec raison, ont le privilège de s'adresser à lui en ces termes ”Notre Père”. (Ps. 34 :16 ; Mat. 6 :9) ”Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandèrent.” ”En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous demandez quelque chose au Père, il vous le donnera en mon nom.” Telle est l'assurance donnée par Jésus le Fils oint de Dieu. (Mat. 7 :11 ; Jean 16 :23) Chaque présent bon et parfait vient du sublime Père Jéhovah. – Jacq. 1 :17.

Jéhovah Dieu est le grand Maître de ses enfants dévoués. Pour les conduire et les instruire il leur donne sa loi. (Es. 54 :13 ; Jean 6 :45) En qualité de Chef de sa maison cet équitable Législateur établit les règles par lesquelles toute la famille doit se laisser guider, et si quelqu'un a besoin d'une correction, le Seigneur s'en charge aussi, comme il est écrit : ”Mon fils, ne méprise pas la discipline de Jéhovah, et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend ; car Jéhovah discipline celui qu'il aime, et il frappe de la verge celui qu'il accepte comme fils. D'ailleurs, nous avions des pères selon la chair, qui nous disciplinaient, et nous les respections. Ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père de notre vie spirituelle et vivre ? Car eux nous disciplinaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon, mais lui le fait pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté.” – Héb. 12 :5, 6, 9, 10.

Bénis encore d'autre manière, les membres de cette heureuse famille trouvent en leur Père quelqu'un parfaitement capable de les défendre contre tous leurs ennemis. Telle l'ombre protectrice de l'aile d'une poule sur ses poussins, ainsi est l'ombre de la puissante main de Jéhovah sur ses petits (Ps. 17 :8 ; 36 :8 ; 57 :2; 63 :8 ; 91 :1 ; Es.51 :16) Ses bras éternels les soutiennent. (Deut. 33 :26, 27) Telle une aide ne faisant jamais défaut au temps de la détresse, ainsi est Jéhovah qui veille constamment sur ses enfants. ”Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. C'est pourquoi nous sommes sans crainte.” – Ps. 46 :2 ,3 ; 54 :6 ; 121 :2 ; Es. 50 :7-9.

Un Père fidèle, un Père véridique, qui ne peut mentir, un Père qui garde son alliance jusqu'à mille générations – ainsi est le Père céleste ! (Dan. 9 :4 ; 2 Thes. 3 :3 ; Héb. 6 :18) De plus, Jéhovah est miséricordieux au-delà de toute mesure, plein de compassion et disposé à pardonner à ses faibles enfants, affectueux et possédant un cœur tendre pour les personnes foulées aux pieds, opprimées, lasses et soucieuses. Pour les membres de sa famille Jéhovah est vraiment un ”Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation.” – 2 Cor. 1 :3, 4.

Ayant un Père si admirable, les membres de sa famille sont exhortés à l'honorer et à lui obéir, à écouter son conseil et ses instructions et à craindre de violer ses commandements. ”Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Eternel (Jéhovah), ton Dieu, te donne.” (Ex. 20 :12) ”Ecoute, mon fils, l'instruction de ton père, et ne rejette pas l'enseignement (la loi KJ) de ta mère.” – Prov. 1 :8.


L'ORGANISATION MÈRE


Les Ecritures identifient la ”femme” de Dieu comme étant son organisation universelle. Et comme dans la famille humaine, de même en est-il dans la famille de Dieu: la mère remplit une fonction importante. ”Mais la Jérusalem d'en haut est libre, c'est notre mère. Car il est écrit : Réjouis-toi, stérile, qui n'enfantes point, éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas éprouvé les douleurs de l'enfantement, car la délaissée a davantage d'enfants qui celle qui a le mari” – Gal. 4 :26, 27.

L'apôtre Paul cite ici la prophétie d'Esaïe disant  comme l'organisation de Dieu fut longtemps sans enfants. Mais, dans son âge avancé, elle n'engendre pas seulement Christ Jésus, la ”postérité” promise, comme Sara engendra Isaac, mais encore de nombreux autres enfants, de sorte qu'elle doit agrandir sa demeure de tous côtés. Il en est ainsi parce que le Père sublime a rendu son organisation très fertile. ”Car ton époux, c'est ton Créateur ; Jéhovah des armées est son nom ; et ton Rédempteur est le Saint d'Israël ; il s'appelle le Dieu de toute la terre. Car comme une femme délaissée et affligée, Jéhovah te rappelle comme une épouse de la jeunesse qui à été répudiée, dit ton Dieu.” – Es. 54 :1 -6, Crampon ; Ps. 113 :9.

Cette prophétie se rapporte à l'extension bénie et à la prospérité dont se réjouit présentement toute la famille théocratique. D'autres textes scripturaux parlent des dispositions merveilleuses prises en faveur de ses membres. Le Père est la grande source de nourriture spirituelle et il charge son organisation de préparer et de servir cette vivifiante ”nourriture au temps convenable”. La table est celle du Seigneur, qui y préside, et les enfants assis à table sont servis et aidés par l'organisation-mère. – Mat. 24 :45 ; Ps. 23 :5, Es. 25 :6.

Les enfants de Dieu sur terre vivent dans un monde délictueux, mais ils n'en font pas partie (Jean 17 :11, 14) C'est pourquoi ils on besoin de la direction maternelle afin d'éviter d'être pris dans les filets de cette génération pervertie sexuellement, vivant actuellement dans ces dangereux ”derniers jours” (II Tim. 3 :1-5, 14-17) Il est par conséquent ordonné aux enfants de Dieu d'honorer et de respecter leurs parent spirituels et d'observer les directives du Seigneur qui parviennent par l'organisation-mère. – Deut. 5 :16.


DEVOIRS ET OBLIGATIONS DES ENFANTS


Personne ne recevra jamais la vie du Père éternel, Jéhovah, s'il n'est pas humble et disposé à se laisser instruire comme un enfant. Christ Jésus, le ”frère aîné” dans la famille de Dieu, l'a illustré dans ses discours. ”Jésus ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d'eux, et dit : Je vous le dis en vérité. Si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.”  - Mat. 18-4 ; 19 :14. Cette disposition à apprendre, semblable à celle d'un enfant, est exigée de tous les enfants de la maison de Jéhovah, et ils sont nombreux. Quelques-uns d'entre eux sont destinés à devenir des membres du ”corps de Christ, l'Église” et à vivre dans les cieux comme créatures spirituelles. (Col. 1 :18 ; I Cor. 1 :27) Aux personnes destinées à la gloire céleste les apôtres écrivent : ”Voyez quel amour le Père nous a témoigne, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu !” ”L'esprit rend lui-même témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ.” (1 Jean 3 :1, 2; Rom. 8 :15-17) Le saint esprit de Dieu est répandu d'une manière particulière sur le «reste» de tels fils et filles. — Joël 2: 28; Actes 2:17.

Outre ces fils spirituels destinés à devenir des «sacrificateurs de Dieu et de Christ» qui «régneront avec lui pendant mille ans», il y a de nombreux autres enfants dans cette institution familiale. (Apoc. 20:6; Jean 10:16) Ceux-ci vivront à jamais sur la terre paradisiaque en qualité de fils terrestres de Christ Jésus, le Père éternel. (Es. 9:5) Eux aussi sont alimentés à la riche et abondante table du Seigneur. Eux aussi sont élevés et jouissent des soins de l'organisation-mère. Eux aussi sont humbles et disposés à se laisser instruire, ce qui est absolument nécessaire pour échapper à la destruction et obtenir la vie. — Soph. 2:3.

En ce jour sombre et ténébreux, il est très facile de distinguer les enfants du «Père des lumières » des gens du monde. «Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. » (IThes. 5:5,6; Eph. 5:8,9) Ces enfants de Dieu veillent; ils se tiennent sur la tour de garde élevée et font retentir l'avertissement relatif à la tempête d'Armageddon qui approche. La chrétienté entière reconnaît que ces hommes privilégiés sont les témoins de Jéhovah, car ils portent le nom de leur Père et, en qualité d'ambassadeurs, publient et exposent ses desseins sur toute la terre. Pour cette génération perverse ils sont «des signes et des présages » dans un sens très réel. — Es. 8:18.

Aucun doute ne saurait subsister quant à savoir si une personne est un enfant de Dieu et un membre de sa famille bien-aimée ou pas, car l'apôtre Jean dit: «C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère. Car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le commencement, c'est que nous devons nous aimer les uns les autres. Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.» (I Jean 3:10, 11, 18; 4:20, 21) Cet amour et ce dévouement sans réserve, amour pour Dieu et amour pour chaque frère et chaque soeur, est la qualité qui distingue et fait ressortir la famille de Dieu comme étant séparée et distincte des organisations de ce vieux monde rempli de haine.


PRENDRE SOIN DES PETITS DE LA FAMILLE


Les enfants se trouvant dans cette grande famille de Dieu ne sont pas tous du même âge. Certains sont âgés, quelques-uns beaucoup plus jeunes et d'autres sont encore petits. C'est de ceux-là que les frères et soeurs ayant atteint une plus grande maturité doivent prendre soin. Lorsqu'un de ces jeunes, cherchant la vérité, a été trouvé, un proclamateur du Royaume le revisite et étudie la Bible avec lui. Comme des «enfants nouveau-nés» dans la vérité ces jeunes doivent être nourris d'abord avec le simple «lait spirituel et pur» de la Parole. (I Pi. 2:2; I Cor. 3:2) Il faut prendre garde à ne pas les étouffer avec un enseignement trop poussé, trop lourd et trop compliqué. Lorsqu'ils seront plus forts, ils seront à même de se nourrir d'aliments plus consistants du Seigneur. Après s'être amusés dans les flaques boueuses des sectes, ces jeunes doivent être lavés dans l'eau pure de la vérité afin d'éloigner les taches de la religion démoniaque. (Jean 3:5; 15:3; Eph. 5:26; Héb. 10:22) Ensuite ils doivent être habillés de vêtements qui les identifient comme appartenant à la pure organisation de Dieu.

Ces jeunes dans la vérité ne doivent pas rester de petits enfants sans aide, ne se développant pas et nécessitant toujours l'attention des membres de la famille ayant atteint la maturité. Ils doivent croître et faire des progrès en étudiant les méthodes du Monde Nouveau. L'apôtre Paul, en son temps, en condamna plusieurs pour leur manque de croissance spirituelle, lorsqu'il écrivit: «Bien que, eu égard au temps, vous devriez être des maîtres, vous avez de nouveau besoin que quelqu'un vous enseigne les premiers rudiments des saintes déclarations de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide. Car quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice, car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.» Ils auraient dû faire disparaître les «traits de l'enfant» et grandir. — Héb. 5:12-14; 1 Cor. 13:11.

C'est donc le privilège béni des membres âgés de la famille de Dieu d'aider ces jeunes à se développer et à croître dans la connaissance, la sagesse et la compréhension. Beaucoup d'instruction et d'enseignement dans les voies droites de Jéhovah sont nécessaires. C'est à la table du Seigneur que ces jeunes doivent apprendre comment ils peuvent, en prenant part aux études, «déterrer» les vérités contenues dans la précieuse Parole de Dieu. Ils doivent apprendre à marcher en participant à l'œuvre de témoignage de maison en maison. Apprendre à parler est facile lorsqu'ils commencent à s'entretenir avec d'autres du glorieux Royaume de Dieu. Leur instruction se rapportant au Monde Nouveau, s'améliore rapidement s'ils fréquentent l'école du ministère théocratique qui a lieu chaque semaine dans les salles du Royaume des témoins de Jéhovah. Leur habileté à lire devrait s'améliorer. (I Tim. 4:13) Savoir écrire correctement leur sera profitable. — Deut. 6:9; 11: 20.

L'extension de la grande famille de Dieu se poursuit vraiment partout! Ceux qui aiment la justice se rassemblent par milliers sous la protection paternelle de Jéhovah Dieu et de son organisation théocratique, les chiffres le prouvent! Cette famille n'a pas à se soucier d'une pénurie de logements. Aucun manque de nourriture ne tourmente la famille du Seigneur. Quelle atmosphère bénie et heureuse y règne! Il n'y a ni dissentiments familiaux, ni négligence des parents envers les enfants, ni délits de la jeunesse. Au lieu de cela la paix et l'unité, la prospérité et le contentement, la joie et la gaieté règnent constamment en l'honneur, à la louange et à la gloire du Dieu éternel et Père, qui seul a pour nom Jéhovah.